Le modèle d’affaires des Banques Cantonales repose sur des fondements solides et fait la preuve de sa résistance même en période d’instabilité. En 2021, les 24 établissements ont enregistré un résultat opérationnel de CHF 4,1 milliards (+16,4 %) et un bénéfice annuel de CHF 3,4 milliards (+8,6 %). Le résultat est marqué par la stabilité durable des opérations d’intérêts et l’accroissement des produits des activités de commissions et de prestations de services. Ce bon niveau de rentabilité permet aux Banques Cantonales d’augmenter les distributions aux cantons et de poursuivre la consolidation de leurs fonds propres

Les Banques Cantonales peuvent se targuer d’un excellent exercice 2021. Dans un environnement difficile, elles ont réussi à s’imposer dans leurs segments clés et à consolider leur bonne position sur le marché. Le résultat net des opérations d’intérêts s’élève à CHF 5,8 milliards. Les 24 établissements enregistrent ainsi une hausse de 3,2 % de leurs revenus dans leur principal domaine d’activité. L’impact de la persistance des taux d’intérêt négatifs a pu être atténué par une croissance contrôlée des prêts et une gestion active du plafond d’exonération de la BNS. La diminution des corrections de valeur requises pour les risques de défaillance a également contribué à un résultat net positif. Cela traduit la reprise économique entamée l’année dernière ainsi que la bonne qualité du portefeuille de crédits des Banques Cantonales. Soutenues par l’évolution positive des marchés boursiers, les activités de placement et de gestion de fortune affichent également un développement satisfaisant, qui entraîne une augmentation considérable du résultat des activités de commissions et de prestations de services. Avec des revenus de CHF 2,7 milliards (+15,2 %), ce segment contribue pour près de 30 % au produit d’exploitation total. Le résultat du troisième pôle de revenus, les opérations de négoce, est hétérogène : alors qu’il était exceptionnellement bon l’année précédente, il recule à CHF 934,8 millions (-5,7 %) en 2021. Dans l’ensemble, le produit d’exploitation a augmenté de CH 557,3 millions pour atteindre CHF 9,7 milliards (+6,1 %).

Bonne performance opérationnelle
Le bon niveau de rentabilité se reflète dans le résultat opérationnel, qui est l’indicateur de la performance opérationnelle : celui-ci a en effet augmenté de 16,4 % par rapport à l’année précédente et s’élève à CHF 4,1 milliards. A cet égard, les Banques Cantonales continuent d’être très efficaces. En dépit d’un accroissement des volumes, les dépenses opérationnelles n’ont augmenté que de 1 % au total. Le ratio coûts/revenus opérationnels se monte à 52,8 %. Après déduction des effets extraordinaires, de la constitution de réserves et des impôts, il en résulte un bénéfice net de CHF 3,4 milliards (+8,6 %). Les propriétaires des instituts cantonaux participent substantiellement au bon résultat des Banques Cantonales. Les cantons et les communes ont reçu environ CHF 2 milliards sous forme de distributions de bénéfices, d’indemnisation pour fonds propres, de dividendes, de rémunération pour la garantie d’Etat et d’impôts (année précédente : CHF 1,7 milliard), soit près de 225 francs par habitant en Suisse.

Hausse du volume d’affaires
En 2021, le total du bilan a augmenté de CHF 30 milliards à CHF 748,5 milliards (+4,1 %). Sur cette somme, 150 milliards correspondent à des liquidités, les prêts à la clientèle s’élevant à CHF 491,0 milliards. Avec un volume d’hypothèques de CHF 436,7 milliards, les Banques Cantonales sont les premiers partenaires financiers pour les projets de construction privés et institutionnels en Suisse. A 4,4 %, la croissance de l’activité principale est légèrement supérieure à celle de la période précédente. Les dépôts des clients évoluent au même rythme : ils ont augmenté de CHF 24,1 milliards durant l’exercice sous revue pour atteindre CHF 441,9 milliards (+5,8 %) à la fin de l’année 2021. Ainsi, les opérations de prêt peuvent être refinancées à près de 90 % par les fonds de la clientèle.

Une capitalisation extrêmement solide
La bonne marche des affaires permet aux Banques Cantonales de renforcer en permanence leur base de fonds propres. En 2021, de nouvelles réserves pour risques bancaires généraux ont été constituées à hauteur de CHF 462,6 millions. Le ratio de fonds propres total moyen des 24 Banques Cantonales s’élève à 18,9 % et le ratio de capital non pondéré (ratio d’endettement) est de 7,5 %. Les Banques Cantonales affichent ainsi une très bonne capitalisation et continuent de nettement dépasser les exigences légales.

Soutien face à la pandémie de Covid-19   
En 2021, la pandémie de Covid-19 a encore fortement affecté certains secteurs de l’économie, en particulier la restauration, les professionnels de la culture et les commerçants qui ont essuyé des pertes financières. En participant aux programmes cantonaux et nationaux d’aide dans ce domaine, les Banques Cantonales ont contribué à atténuer les effets économiques de la pandémie. Dans le cadre du programme fédéral, elles ont accordé au total pour environ CHF 5 milliards de crédits Covid sans intérêt ou à faible taux d’intérêt. Sur cette somme, environ CHF 3,6 milliards étaient encore en souffrance à la fin 2021. L’obligation d’amortissement en vigueur depuis le 31 mars 2022 est appliquée avec mesure par les Banques Cantonales, qui cherchent des solutions individuelles pour les entreprises fortement touchées.

Indication: l’ensemble des données se réfèrent aux comptes consolidés des Banques Cantonales.