Les activités de financement importantes pendant la crise du coronavirus se traduisent par une augmentation du volume de prêts de 2,9%. Le résultat des opérations d’intérêts se situe au niveau de la période correspondante de l’exercice précédent, à CHF 2,8 milliards (-0,3%). Le bénéfice net s’inscrit à CHF 1,7 milliard (+4,6%).

Les banques et l’économie au sens large ont connu un premier semestre 2020 agité. Les Banques Cantonales réagissent activement à ces conditions exceptionnelles. Elles ont toujours été en mesure de maintenir leur activité pendant le confinement et jouent un rôle actif dans la gestion de la crise. La fourniture du service universel à l’économie locale sur l’ensemble du territoire à l’aide de prestations financières et de conseil fait partie intégrante de la mission des Banques Cantonales, qui la considèrent comme une évidence. Elles assument aussi cette responsabilité pendant la crise actuelle.

Soutien durant la crise

Dans le cadre du programme de crédits Covid-19 de la Confédération, les Banques Cantonales ont octroyé près de 40 000 crédits à hauteur de CHF 5,1 milliards en faveur des entreprises concernées. Ce soutien bénéficie essentiellement aux petites et micro-entreprises. La limite de crédit moyenne s’élève à environ CHF 130 000 par crédit. De plus, différentes Banques Cantonales proposent des mesures de soutien supplémentaires significatives aux PME et aux indépendants dans le cadre de programmes cantonaux ou d’initiatives propres.

Volume de prêts en hausse

L’activité de financement importante se reflète dans le bilan du premier semestre 2020. Les créances vis-à-vis des clients ont augmenté de CHF 5,8 milliards (+11,7%) par rapport à la fin de l’exercice précédent. Les Banques Cantonales affichent une croissance durable et contrôlée au niveau de l’octroi de crédits hypothécaires. Les créances hypothécaires ont augmenté de 1,8% à CHF 410,4 milliards au premier semestre. Au total, les prêts à la clientèle se chiffrent à CHF 465,6 milliards (+2,9%).

Les risques suivis de près

Au 30 juin 2020, le total du bilan cumulé des 24 Banques Cantonales s’élève à CHF 695,8 milliards (+7,5%). L’évolution des risques de crédit fait actuellement l’objet d’une attention particulière. Le cas échéant, les Banques Cantonales réalisent donc des provisions et des corrections de valeur correspondantes. Au premier semestre, les corrections de valeur liées au risque de défaillance ont atteint CHF 65,5 millions nets à l’échelle de tout le groupe. A ce jour, aucune recrudescence des défaillances imputable au coronavirus n’a toutefois été constatée.

Des opérations d’intérêts solides

La pandémie du coronavirus a pris le pas sur les intérêts négatifs. Cependant, ils continuent de représenter un défi majeur pour les Banques Cantonales. Le résultat net des opérations d’intérêts, en léger recul par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent à CHF 2,8 milliards (-0,3%), est respectable compte tenu de la faiblesse persistante des taux d’intérêt. Les opérations d’intérêts, qui représentent 61% du produit d’exploitation, restent la composante de revenus principale des Banques Cantonales. Les opérations de commissions et de prestations de services continuent de gagner en importance, avec un résultat de CHF 1,2 milliard (+3,1%) au premier semestre. Au contraire, le résultat lié aux transactions commerciales au sein du groupe de Banques Cantonales est extrêmement hétérogène et très volatil. Au total, les Banques Cantonales affichent un résultat des opérations de négoce en hausse de CHF 127,2 millions à CHF 528,7 millions (+31,7%) au 30 juin 2020.

Des revenus stables

Au total, un revenu global de CHF 4,6 milliards (+0,9%) a été dégagé au premier semestre. Les dépenses opérationnelles s’élèvent à CHF 2,5 milliards au total (+4%). L’augmentation des coûts par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent résulte essentiellement des frais de personnel plus élevés. Ce poste de charges, le plus élevé des Banques Cantonales, s’élève à CHF 1,6 milliard (+6,5%). Les charges d’exploitation s’inscrivent à CHF 838 millions (-0,6%).

Bénéfice net en hausse

Le résultat des activités d’exploitation au premier semestre 2020 se chiffre à CHF 1,8 milliard (-3,8%). Après la constitution des réserves pour risques bancaires généraux les Banques Cantonales affichent un bénéfice net cumulé de CHF 1,7 milliard, soit une augmentation de 4,6% par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.

Perspectives

La suite de l’exercice en cours et l’évolution de l’activité économique font l’objet de grandes incertitudes. La Suisse est tombée dans une dépression économique, les marchés financiers sont volatiles et les intérêts ne devraient pas connaître de forte hausse dans un avenir proche. Les Banques Cantonales jouissent toutefois d’une assise solide et sont bien préparées. Indépendamment des évolutions, elles vont continuer à suivre de près leurs clients et resteront aux côtés des entreprises nationales à l’avenir, dont elles sont des partenaires fiables.

 

Indication: l’ensemble des données se réfèrent aux comptes consolidés des Banques Cantonales.

Autres renseignements: Christian Leugger, tél. +41 61 206 66 18, medien@vskb.ch