Les Banques Cantonales jettent un regard rétrospectif sur un exercice 2019 réussi. Le bénéfice annuel est en hausse de 1,1% à CHF 3,1 milliards. Le total cumulé du bilan s’élève à CHF 647,3 milliards (+ 4,3%). Le début de l’année 2020 est impacté par la pandémie de coronavirus. Dans le cadre du programme de crédits Covid 19, les Banques Cantonales ont à ce jour accordé des crédits de soutien d’un montant de CHF 3,3 milliards.

Les Banques Cantonales fonctionnent bien sur le plan opérationnel. En 2019, l’évolution positive des marchés boursiers a contribué à une progression du résultat des opérations de commissions et des prestations de services (+ 3,7%) ainsi que des opérations de négoce (+9,3%). Dans les opérations d’intérêts, une croissance stable des prêts compense largement la baisse continue des marges. Les revenus d’intérêts bruts se situent juste au niveau de l’exercice précédent (-0,1%). Compte tenu des correctifs de valeur, le résultat net d’intérêts se chiffre à CHF 5,6 milliards (-0,4%). Ainsi, la part des opérations d’intérêts à l’échelle du groupe est restée proche des deux tiers du produit d’exploitation total.

Prestation efficace des services
Globalement, les Banques Cantonales ont pu augmenter leur résultat d’exploitation de CHF 249,6 millions, soit 2,8%. Les revenus sont confrontés à des charges d’exploitation totales de CHF 4,9 milliards (+1,7%). Se chiffrant à CHF 3,2 milliards, les charges de personnel constituent le plus important poste des charges. Lequel a augmenté de 2,4% dans un contexte d’effectifs de personnel en légère hausse. Fin 2019, les 24 Banques Cantonales comptaient 18674 postes à temps plein (2018: 18466). La relation entre charges et revenus d’exploitation (Ratio cost/income) se situe à 53,3%, un niveau toujours très faible par rapport au reste de la branche.

Niveau de revenus stable
En 2019, le bénéfice de l’activité opérationnelle atteignait CHF 3,8 milliards (+ 0,5%). Le bénéfice annuel atteint CHF 3,1 milliards, soit 1,1% au-dessus du niveau de celui de l’exercice précédent. Les propriétaires des instituts cantonaux participent substantiellement au bon niveau de rentabilité des Banques Cantonales. L’an dernier, cantons et communes ont perçu quelque CHF 1,8 milliards sous forme de distributions de bénéfices, d’indemnisation pour fonds propres, de dividendes, de rémunération pour la garantie d’Etat et d’impôts.

Croissance consciente des risques dans les opérations avec la clientèle
En 2019, les Banques Cantonales ont poursuivi leur croissance en tenant compte des risques et ont encore réussi à développer le segment des opérations avec la clientèle. Au cours de l’année, les prêts à la clientèle ont augmenté de 3,6% pour atteindre CHF 452,5 milliards. Parmi celles-ci, les créances couvertes par des hypothèques s’élèvent à CHF 403,1 milliards (+ 4,2%). Les avoirs des clients (engagements découlant de dépôts clients, y compris obligations de caisse) ont augmenté de quelque CHF 10 milliards à CHF 383,5 milliards (+2,5%). Fin 2019, le total du bilan cumulé des 24 Banques Cantonales atteignait CHF 647,3 milliards (+ 4,3%).

Bonne capitalisation
La sécurité est un atout crucial. Les Banques Cantonales disposent de fonds propres dépassant CHF 50 milliards. Avec un ratio de fonds propres moyen de 18,8% et un ratio d’endettement de 8,1%, les Banques Cantonales sont très bien capitalisées. Elles dépassent nettement les exigences réglementaires minimales et sont donc très résistantes.

Soutien face à la pandémie de coronavirus
Les premiers mois de l’année 2020 sont impactées par la pandémie de coronavirus. Les derniers développements posent des défis majeurs à de nombreuses entreprises. Les effets à moyen et long terme de la crise sur l’économie réelle et financière sont actuellement difficilement prévisibles. Le programme de crédits Covid-19, mis en place par la Confédération et les banques, offre aux entreprises concernées une aide transitoire rapide en cas de pénurie de liquidités. Depuis le lancement du programme le 26 mars 2020, les Banques Cantonales ont accordé quelque 26’300 crédits d’une valeur de CHF 3,3 milliards (au 7 avril 2020). En outre, plusieurs Banques Cantonales proposent d’autres mesures de soutien dans le cadre de programmes cantonaux ou de leurs propres initiatives.


Indication: l’ensemble des données se réfèrent aux comptes consolidés des Banques Cantonales.