Les initiateurs veulent transférer le monopole de l’émission de monnaie scripturale à la Banque nationale suisse (BNS). Autrement dit, aucune banque ne pourrait accorder de crédit et créditer les prêts accordés sur le compte de l’emprunteur. En outre, la Banque nationale devrait créer de l’argent «sans dette», c’est-à-dire transférer directement de l’argent à la Confédération, aux cantons ou aux citoyennes et citoyens, sans acheter en contrepartie des actifs avec l’argent nouvellement créé.

Les Banques Cantonales rejettent ce projet de loi. Une transformation de l’architecture financière existante serait une expérimentation à haut risque, unique au monde et dont l‘issue serait incertaine.

Le système de création de monnaie par les banques

Ce film de l'ASB montre comment les banques alimentent l’économie en crédit aujourd’hui et pourquoi ce système est mieux que la proposition de l’initiative «Monnaie pleine»: